Ce qu'il faut savoir sur la chirurgie esthétique

La chirurgie esthétique peut faire des miracles. A condition de mettre toutes les chances de son coté.

Publié le 28 juin 2006

Que l'on soit complexé par son nez, ses seins, ses cuisses, son menton... la chirurgie esthétique propose une solution miracle à toutes ces petites imperfections de notre physique. Alors bien sûr, on n'y a tous pensé un jour au l'autre. D'autant plus qu'aujourd'hui, à en croire les médias, ou même la voisine du dessus, ces opérations seraient de plus en plus pratiquées et de moins en moins risquées. Pourtant attention ! elles sont loin d'être sans risque, et la poitrine dont vous rêviez pourrait être à l'origine d'un réveil plus que douloureux ! Ce qu'il faut, c'est prendre un maximum de précautions, parce qu'après tout, vous avez, vous aussi, vos responsabilités dans cette affaire.

Le choix du praticien est, à vrai dire, votre plus grande responsabilité. Sans vouloir mettre une trop grande pression sur vos épaules frêles, c'est un peu l'élément dont tout va découler. Alors, attention à ne pas vous tromper. Ca peut paraître évident comme ça, mais assurez-vous que le chirurgien que vous avez choisi, fait bien partie de l'Ordre National (ou Départemental) des Médecins. C'est le seul organisme qui pourra vous conforter (ou pas, d'ailleurs) dans votre choix, car c'est lui qui qualifie les chirurgiens de compétents en « chirurgie plastique et reconstructrice ». Si le praticien que vous avez choisi pour l'intervention n'est pas référencé par cet organisme, c'est qu'il s'est déclaré lui même chirurgien plastique, profitant d'une réglementation pas très rigoureuse en la matière. Si vous décidez tout de même de vous faire opérer par ce chirurgien, c'est à vos risques et périls, mais sachez tout de même que les conséquences peuvent être lourdes. Les patients insatisfaits de leur opérations sont plus nombreux qu'on le pense, et la chirurgie « reconstructrice » peut parfois être vraiment dévastatrice... Il n'y a pas vraiment d'autres solutions que de recourir à d'autres opérations pour tenter d'améliorer des opérations ratées, mais alors là, non seulement l'addition risque d'être salée, mais en plus, les résultats ne sont pas garantis. En parlant d'addition, la plupart des interventions de chirurgie esthétique ne sont bien évidemment pas remboursées par la Sécurité Sociale, puisqu'elles ne résolvent pas des problèmes de santé, comme leur nom l'indique (et non, une plus grosse poitrine qui vous permettrait de vous sentir mieux dans vos soutien-gorges et donc d'éviter la prise d'antidépresseur, ne justifie pas une intervention liée à un problème de santé !). Alors sur ce sujet là aussi, renseignez vous, car dans certaines circonstances, les interventions peuvent être remboursées (par exemple, si, dans le cas contraire, votre poitrine trop forte vous fait souffrir du dos, il est possible que l'intervention soit prise en charge), ne serait-ce que partiellement (c'est déjà ça).

Bon, votre chirurgien a passé l'épreuve du contrôle technique, bravo ! Mais ne croyez pas que votre travail est terminé. Une fois le point fait sur ses compétences pratiques et techniques, il vous faudra également juger de ses compétences « éthiques », à l'aide du petit stratagème suivant : évoquez les opérations multiples dont vous rêvez, seins, fesses, joues, menton, nez, etc. Prétendez vouloir retoucher de nombreuses parties de votre physique et observez sa réaction. Si l'homme au bistouri vous encourage au lieu de tenter de vous raisonner, fuyez ! et s'il vous propose toutes ces opérations avant même que vous ne lui en parliez, courez encore plus vite... Le but d'un chirurgien plastique est de vous aider à vous sentir mieux dans votre peau, non pas de vous « refaire » des pieds à la tête pour remplir son compte épargne.

Enfin, évitez de choisir un chirurgien pour lequel vous avez vu de la publicité dans des magazines, ou à la télé. Le principe même de publicité étant contraire au code de déontologie des médecins, vous êtes déjà informée du peu d'éthique de ce dernier.

Et n'oubliez pas qu'en cas de doute, vous avez grand intérêt à vous référer à l'Ordre National des Médecins, ça pourrait vous éviter pas mal de mauvaises surprises.


Ordre National des Médecins
180 bd Haussman
75008 Paris
tel : 01 53 89 32 00


FERMER