Interview de Mathilde, lauréate du concours Déclics


Mathilde FIESSINGER a créé « La collection invisible », une vaisselle en céramique ergonomique et tactile destinée aux personnes aveugles et voyantes à partager.
Interview de Mathilde, lauréate du concours Déclics

CAPCAMPUS

Pouvez vous décrire votre cursus en quelques mots

Mathilde FIESSINGER

Après avoir fait un baccalauréat littéraire dans un lycée parisien, je me suis orientée vers une école d'architecture d'intérieure et de design pour développer des questions qui regroupent a la fois création et besoin de répondre a un usage et à un utilisateur. C'est à l'école Camondo à Paris que j'ai suivi un enseignement en architecture d'interieur et de design pendant 5 ans . Parallèlement a ma 5eme année de diplôme, j'ai entrepris des études de sociologies à Paris X pour approfondir mon analyse.

CAPCAMPUS

Comment avez vous connu le concours Déclics?

Mathilde FIESSINGER

J'ai connu le concours « déclic jeunes » au cours de recherches en regardant sur internet ; je trouve le site internet de la Fondation de France particulièrement claire, intéressant et bien fait.

CAPCAMPUS

Qu'est ce qui vous a poussé à participer?

Mathilde FIESSINGER

Ce qui m'a poussé à participer à ce concours c'était l'affinité que j'ai ressentie avec les valeurs éthiques de la Fondation de France. Rares sont les institutions qui portent autant d'importance à la valeur humaine des projets et des candidats. La Fondation de France est pour moi un modèle (rare) d'humanité.

CAPCAMPUS

Qu'est ce qui a motivé cette candidature et le choix de ce projet?

Mathilde FIESSINGER

Ce qui a motivé cette candidature c'est que j'ai pris un grand plaisir à monter ce dossier qui semblait chercher en profondeur dans mon projet et poser de vraies questions (parfois évidentes) que d'autres n'ont jamais posées. Ce qui a motivé par ailleurs cette candidature c'est ma conviction et ma passion pour ce travail amorcé avec des gens passionnants et qui donne sens a mon lancement dans ma carrière de designer

CAPCAMPUS

Avez vous été confronté aux difficultés des personnes aveugles?

Mathilde FIESSINGER

Voilà quatre ans que j'ai la chance de côtoyer des personnes aveugles. Je m'intéresse beaucoup à leur manière d'aborder le quotidien. Comme toute personne ayant une différence, et plus précisément ici un handicap. La vie de tous les jours est parfois difficile dans une société où la norme domine. Je pense par ailleurs que des objets, entre autre peuvent leur rendre la vie de tous les jours plus confortable et dans ce cas plus agréable a appréhender avec les autres sens comme par exemple le toucher

CAPCAMPUS

Comment allez vous produire votre ligne de vaisselle?

Mathilde FIESSINGER

Je vis actuellement au Japon ou j'espère produire mes assiettes dans un futur proche

CAPCAMPUS

Et ou sera t'elle distribuée? A partir de quand ?

Mathilde FIESSINGER

Si j'arrive à produire cette ligne de vaisselle au Japon, j'aimerais également essayer de la distribuer, dans un premier temps là-bas. J'aimerais ensuite essayer de la vendre en France bien sûr. Pour moi il est important que cette vaisselle soit vendue dans un lieu pour tous et soit le fruit d'un échange entre personnes aveugles et personnes voyantes

CAPCAMPUS

Comment allez vous médiatiser cette gamme de produits?

Mathilde FIESSINGER

Par tous les moyens qui sont mis à ma disposition. Internet sans aucun doute me sera d'une grande aide, notamment pour médiatiser cette gamme en France.Je souhaite par ailleurs produire un document graphique qui viendrait appuyer mon propos et que je pourrais envoyer aux différentes personnes intéressées. J'aimerais également monter des expositions avec d'autres artistes sur le thème du langage tactile pour médiatiser cette gamme.

CAPCAMPUS

Et votre projet professionnel?

Mathilde FIESSINGER

J'aimerais monter d'ici cinq ans une agence qui traite des questions de design et handicaps basée sur l'approche des sens.

CAPCAMPUS

Ce projet a t'il modifié votre trajectoire?

Mathilde FIESSINGER

Ce projet m'a conduite au Japon (je travaille actuellement avec une personne qui traite aussi des questions tactiles). Plus largement ce projet a confirmé la richesse que l'on pouvait trouver en travaillant avec des personnes ayant un handicap. C'est un projet qui est pour moi le début d'une longue lignée et d'une réflexion et d'une recherche passionnante qui ne fait que commencer.

CAPCAMPUS

Avez vous une devise dans la vie?

Mathilde FIESSINGER

C'est dans la différence que la richesse se crée. Qu'elle soit physique, morale, culturelle ou autre, elle ne fait que construire un regard nouveau et passionnant.

CAPCAMPUS

Votre pire souvenir dans le cadre de cette aventure de la participation à un concours?

Mathilde FIESSINGER

L'attente

CAPCAMPUS

Et le meilleur?

Mathilde FIESSINGER

Un soir à 23h a Tokyo , dans une cabine téléphonique parler a la responsable des bourses déclic jeunes de la Fondation de France et qu'elle me dise » on vous soutient ».Il suffit de ça pour voler

CAPCAMPUS

Un dernier mot à nos lecteurs?

Mathilde FIESSINGER

Toujours y croire

En savoir plus Publié le 20 septembre 2007

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Graines de star

Graines de star

Interview de professionnels des graines de star de la mode, futurs talent de la mode

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Rechercher sur capcampus

FERMER