Interview de Martin Jouanneau

Le patron de la filiale française New Balance durant 14 ans, nous parle de sa nouvelle marque BLUEDY

Publié le 19 décembre 2008
Interview de Martin Jouanneau

Capcampus

Pourquoi avoir choisi le métier de Créateur ?

Martin Jouanneau

C’est une envie qui s’est imposée : je voulais faire mes propres chaussures, à ma façon. Ce n’était pas de la prétention mais le reste m’ennuyait.

Capcampus

Quel a été votre parcours ?

Martin Jouanneau

Etudes de lettres (hypokhâgne…) et puis 22 ans chez New Balance : conseiller technique, patron de la filiale française pendant 14 ans, responsable marketing européen, responsable de la division mode

Capcampus

Pourquoi avoir choisi de moderniser des chaussures classiques, sur le concept du bleu ?

Martin Jouanneau

D’abord ma conception de la chaussure : Je voulais dessiner la chaussure que j’ai toujours rêvé de porter : une ligne fluide et pure. Ensuite la chaussure de sport a révolutionné la chaussure, plus possible aujourd’hui de faire des chaussures comme il y a 50 ans, je voulais donc une chaussure souple et légère.

Voici l’histoire derrière la marque Bluedy : le bleu du ciel m’a toujours fasciné, le bleu est 1 des 4 couleurs primaires, le bleu signifie harmonie et unité. Bluedy est exactement le contraire de bloody. Bluedy c’est la tendresse, l’amour, le blues. Quant à notre logo en forme de goutte d’eau il est né de la phrase prononcée par un homme qui avait passé 50 ans en Afrique à lutter contre la misère en construisant des puits et des écoles. A un journaliste qui lui disait : c’est admirable ce que vous avez fait mais la misère est plus présente que jamais, c’est vraiment une goutte d’eau, il avait répondu : « oui mais l’océan est fait de gouttes d’eau » C’est pour moi l’idée la plus importante : chaque être humain doit apporter sa petite goutte d’eau, quelle que soit sa situation, c’est notre devoir pour que la planète tourne plus rond.

Par ailleurs notre influence majeure c’est la musique, nous voulons rendre hommage à nos musiciens préférés en leur dédiant des modèles en série limitée. Nous voulons partager ce que nous aimons avec les gens.

Capcampus

Vos chaussures sont originales, comment faites vous pour garder l’inspiration et la créativité ?

Martin Jouanneau

Nous ne prétendons pas être originaux, nous faisons ce que nous aimons et il y a de temps en temps une influence extérieure qui nous pousse à dessiner quelque chose de nouveau.

Capcampus

A quoi ressemble une journée type lorsque l'on exerce ce métier ?

Martin Jouanneau

Il y a malheureusement beaucoup de travail administratif dans une petite entreprise comme la nôtre. Nous commençons la journée par ça, ensuite nous travaillons sur les aspects commerciaux et puis nous venons au produit. Une nouvelle chaussure c’est une idée qui me vient et qui se développe dans ma tête pendant un moment avant d’arriver sur le papier.


Suite de l'interview

Suite de l'interview

Capcampus

Votre pire souvenir dans le monde de la création ?

Martin Jouanneau

Je n'ai pas de pire souvenir mais plutôt des déceptions. La grande déception c'est lorsque le prototype n'est pas à la hauteur du dessin et évidemment quand une chaussure à laquelle on croyait beaucoup ne se vend pas du tout.

Capcampus

Et le meilleur ?

Martin Jouanneau

Quand Bryan Ferry m'envoie un message pour dire que la chaussure que nous avons dessinée pour lui rendre hommage est superbe. Et quand la manager de Stephin Merritt, pour moi le plus grand musicien vivant, me dit que Stephin est flatté qu'on ait dessiné une chaussure à son nom. Et de voir des magazines américains ou anglais parler de notre chaussure.

Capcampus

Que diriez-vous aux jeunes souhaitant exercer ce métier ?

Martin Jouanneau

C'est un privilège de pouvoir créer, je les encourage à poursuivre cette voie.

Capcampus

Votre devise ?

Martin Jouanneau

Je vais citer trois phrases qui me sont toujours présentes à l'esprit :

« Il faut écouter ceux qui cherchent la vérité et douter de ceux qui la trouvent. »
« Le bout du savoir de l'homme est de considérer comme bon tout ce qui arrive et pour le reste d'être sans souci. »
« Les disputes ne dureraient pas longtemps si le tort n'était que d'un côté. »

Capcampus

Un dernier mot à nos lecteurs ?

Martin Jouanneau

Quand on a une vraie passion elle finit toujours par se concrétiser même si ça prend du temps, il faut la cultiver et savourer la vie. Toujours s'efforcer d'être heureux même si les circonstances sont difficiles.

Capcampus



Merci d'avoir répondu à nos questions et bonne continuation pour vos projets !

C.D

Modèle Meatpacking

Modèle Meatpacking


Meatpacking MRF9 Purple

Cuir pleine fleur doublé cuir
Semelle caoutchouc bout cousu
Semelle intérieure cuir montée sur mousse
Prix: 120 euros

FERMER