Juriste d'entreprise!


Découverte du métier de juriste en entreprise!

Définition

Le juriste d’entreprise, spécialiste de haut niveau en droit, est celui qui défend et protège les intérêts de son entreprise. Sa mission varie en fonction de la structure, dans laquelle il se trouve.


Lorsqu’ il exerce dans une grande structure, il travaille au sein du département juridique structuré. Et il accomplira des missions spécifiques au domaine qu’il maîtrise (droit de la consommation, droit de la concurrence…). Alors que dans une PME, il pourra assumer seul sa fonction et coordonner l’intervention d’avocats extérieurs. Dans ce type de structure, le juriste doit faire preuve de beaucoup de polyvalence.


Cependant, dans n’importe structure, le juriste doit veiller à ce que son entreprise exerce son activité conformément à la législation en cours.


Le juriste est un réel collaborateur au sein de l’entreprise. Il participe à la stratégie de l’entreprise. Il participe de près au processus décisionnel des comités de direction. En effet, il a une mission préventive, c’est à lui d’évaluer les risques des opérations menées par l’entreprise, en fournissant les informations juridiques nécessaires.


Le rôle du juriste, au sein de l’entreprise ne cesse d’augmenter.

Les missions :


Conseiller, informer, dans un but de prévention de risques. En effet, le juriste d’entreprise conseille les entreprises, sociétés et particuliers sur des questions juridiques. Le juriste les informe sur les conséquences juridiques des actions en questions.


En ce sens, le juriste les informe de la législation en cours, en proposant des solutions juridiques adaptées à leur situation.


Il interprète pour son entreprise, les clients de l’entreprise, les textes de lois. Il prend le soin d’organiser l’application des textes législatifs. Il est aussi en charge de rédiger ou de faire rédiger des actes juridiques.


Pour mener efficacement sa mission, le juriste doit se tenir au courant, de façon permanente, de la législation, de la réglementation, de la jurisprudence et de la doctrine en cours.


Formation :


Master 2 en droit des affaires, droit de l’entreprise, fiscalité des entreprises, juriste d’affaires... La maîtrise de l’anglais est indispensable. Dans certains départements juridiques, l’anglais constitue la langue professionnelle principale.


Qualités requises :


Une excellent relationnel et savoir faire preuve de conviction. Osez négocier.


Salaire :

Un juriste débutant peut prétendre un salaire annuel de 37000 euros.

Un juriste junior : 58 000 euros/an.

Un juriste sénior : 73 000 euros/an.

 Publié le 25 juillet 2007

A LIRE ÉGALEMENT


RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !





Les fiches métiers

Les fiches métiers

Découvrez les différents métiers par secteurs.

A LIRE ÉGALEMENT

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
FERMER