Rechercher une Offre d'emploi

Les métiers du paysage : pour une carrière florissante !

Un milieu épanouissant et aux débouchés reconnus

Publié le 21 mars 2008
Les métiers du paysage : pour une carrière florissante !

En cette période de l’année les collégiens, lycéens et étudiants réfléchissent à leur orientation, les filières « vertes », et plus particulièrement les entreprises du paysage, offrent de réelles opportunités de carrière, dans des métiers passionnants. En effet, travailler dans une entreprise du paysage, c’est s’investir quotidiennement pour créer du beau, du bien-être, en étant proche de la nature, des végétaux. C’est contribuer à préserver la biodiversité, à planter des arbres, végétaliser des espaces pollués ou dégradés, aider à la lutte contre le réchauffement climatique.

Les entreprises du paysage représentent 69 100 personnes en activité et embauchent 15 000 personnes par an, autant d’opportunités pour des qualifications diversifiées. Du BEP au diplôme d’ingénieur, plus de huit cursus mènent aux métiers du paysage et permettent l’accès à la vie professionnelle à tous les niveaux.

Le paysage, des métiers variés : jardinier-paysagiste, élagueur, reboiseur…

Les activités des entreprises du paysage sont très diversifiées : aménagement-entretien de jardins privés, d’espaces intérieurs, de locaux d’entreprises, d’espaces verts publics, de terrains de sports, etc. Les jeunes qui s’orientent dans ces métiers peuvent développer leur passion pour un aspect particulier (élagage, paysagisme d’intérieur, travaux de maçonnerie, génie aquatique et végétal). Les formations en apprentissage leur permettront d’acquérir les savoir-faire nécessaires et de développer leur spécialisation.

L’apprentissage est très fortement apprécié dans ces filières de formation, où la proximité avec le terrain contribue en grande partie à l’acquisition des connaissances et la maîtrise des techniques au sein de l’entreprise. Ainsi, l’apprenti en BEPA et CAPA devient ouvrier paysagiste, première étape de sa carrière qui évoluera vers les métiers de chef de chantier, conducteur de travaux…

Des formations à la carte depuis le CAP jusqu’au diplôme d’ingénieur

De nombreuses passerelles entre les cursus donnent la possibilité d’approfondir la formation initiale. De plus, des certificats de spécialisation et des titres homologués permettent l’acquisition de qualifications complémentaires et sont accessibles après un CAP, BEP, Bac pro ou BTS.

Un emploi à la clé, quel que soit le niveau de diplôme !

Les débouchés sont assurés : la moitié des entreprises du paysage ont recruté en 2007 et envisagent de le faire dans les 6 prochains mois, à tous niveaux de qualification. On déplore encore que plus d’un quart d’entre elles déclarent rencontrer des difficultés à embaucher, essentiellement en raison d’une qualification inadaptée des postulants ou de l’absence de candidatures.

Au total, 15 000 personnes sont recrutées chaque année dans le secteur du paysage.

FERMER